3 octobre 2016

Évolution – Chapitre 02. Les mécanismes de l’évolution & théories de l’évolution

L’idée que les êtres vivants ont évolué en fonction de changements de l’environnement n’est pas née avec Charles Darwin mais a émergé parmi les naturalistes européens dès la fin du XVIIIème siècle. L’originalité de Darwin fut de proposer un mécanisme, la sélection naturelle, dont il pointa le caractère adaptatif.

Après la géologie, la botanique et la zoologie, la théorie de l’évolution s’est nourrie des apports de la génétique (notion de mutation, génétique des populations) puis de la biologie moléculaire. Cette « fusion », forme ce que l’on appelle la théorie synthétique de l’évolution. Celle-ci a décrit les mécanismes introduisant les variations génétiques au sein des populations (apparitions de nouveaux allèles par mutation et recombinaison méiotique et de nouveaux gènes par duplication), et leur évolution, par voie de la sélection naturelle ou de la dérive génique. En outre, elle permet de rendre compte de la spéciation.

Enfin, plus récemment, l’intégration de la biologie du développement a conduit à ce que certains qualifient de nouvelle synthèse : l’« Evo-Devo ». Celle-ci s’intéresse à l’évolution des processus moléculaires et cellulaires conduisant le développement embryonnaire. Elle permet d’apporter des premières réponses à d’anciennes questions telles que, par exemple, l’évolution des plans d’organisation des organismes vivants, l’apparition de structures complexes (système nerveux central, organes sensoriels,…).

Ressources

Livres et dossier en ligne de référence

  • Campbell & Reece (2e édition). Biologie. Ed. De Boeck, 2004 : Chapitres 22-24, 21
  • Raven, Johnson, Losos & Singer. Biologie. Ed. De Boeck, 2007 : Chapitres 21-24

Manuels scolaires

  • Biologie 6e. DE BOECK : Thème 2, chap 2.
  • Sciences de la vie et de la Terre, Term S. BORDAS: Partie 2, chap. 1 – 4; partie 3, chap. 1, 4 – 7
  • Sciences de la vie et de la Terre, Term S. BELIN : Chapitres 3-6, 15

Sites WEB